Mes passions sont vos passions

Parce que mes passions sont vos passions (cinéma, musique, déco, sport, loisirs créatifs,...), je vous propose de les partager ensemble. Commençons ici et maintenant.

17 mars 2010

« Ba­lance man... Ca­dence man... Trace la glace... C'est le bob man, Cool Ras­taaaaa !!! »

rasta_rockett_5457_1587856680"Rasta Rockett" tout le monde connaît hein? Rassurez-moi. Allez je suis sympa je vous offre une petite séance de rattrapage.

Tiré d'une his­toire vraie mais lar­ge­ment ré­amé­na­gée, "Rasta Rockett"ra­conte com­ment quatre Jamaïcains et leur en­traî­neur amé­ri­cain vont tout mettre en œuvre pour par­ti­ci­per à la com­pé­ti­tion de bobs­leigh aux Jeux Olym­piques de Cal­ga­ry. Pour­quoi le bobs­leigh ? Parce que la pous­sée de l'engin de­mande d'énormes qua­li­tés de cou­reurs. C'est ainsi que trois cham­pions du sprint, le héros, le fils à papa et la grosse brute, ainsi que l'ami de ser­vice tou­jours bla­gueur vont se re­trou­ver en par­tance au Ca­na­da afin de suivre leur rêve : concou­rir aux Jeux Olym­piques. De l'île tro­pi­cale au froid po­laire, on suit une grande aven­ture hu­maine et spor­tive où l'hu­mour et le dé­ca­lage propres à la si­tua­tion prennent tou­jours le des­sus.

Clai­re­ment une des plus belles réus­sites des pro­duc­tions Walt Dis­ney, "Rasta Rockett"réus­sit à com­bi­ner une in­croyable puis­sance co­mique avec une dose d'émo­tion, sans que cela soit en­glou­ti par une quel­conque mo­rale. Bien sûr, le film
prône l'éga­li­té, le res­pect des autres et le dé­pas­se­ment de soi, mais il le fait d'une telle ma­nière que ça ne prend ja­mais le pas sur l'his­toire, bien au contraire. Grâce à un scé­na­rio de struc­ture clas­sique mais bour­ré d'idées,"Rasta Rockett"com­porte une mul­ti­tude de ré­pliques gé­niales et de scènes cultes dont la réus­site est due en grande par­tie à des ac­teurs aussi sym­pa­thiques qu'ex­cel­lents. Le « Sanka, t'es mort ? », l'Ein, zwei, drei pour pous­ser le bob, l'oeuf gri­gri, les pre­miers en­traî­ne­ments ou l'ar­ri­vée au Ca­na­da sont au­tant d'élé­ments ir­ré­sis­tibles de drô­le­rie dont on se sou­vient en­core pen­dant de longues an­nées. Qui plus est, la ver­sion fran­çaise est ex­cel­lente grâce à une tra­duc­tion et un dou­blage de très haute qua­li­té (à l'époque, on osait en­core faire par­ler les gens avec un ac­cent).

Mieux que le Xanax et le Pro­zac réunis, "Rasta Rockett" anéan­tit toute an­xié­té ou dé­prime et de­vrait être rem­bour­sé par la sé­cu­ri­té so­ciale. C'est la co­mé­die fa­mi­liale par ex­cel­lence, gen­tille, po­si­tive, fraîche et sur­tout gé­nia­le­ment drôle et ori­gi­nale. Quinze ans plus tard et après au moins au­tant de vi­sion­nages, c'est tou­jours aussi bon. Que du bon­heur en somme, man !

Posté par tititropfolle à 00:26 - C'est l'heure de rigoler - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire