Mes passions sont vos passions

Parce que mes passions sont vos passions (cinéma, musique, déco, sport, loisirs créatifs,...), je vous propose de les partager ensemble. Commençons ici et maintenant.

03 mars 2012

"La dame en noir"

image001Dans LA DAME EN NOIR, Daniel Radcliffe se retrouve aux prises avec un fantôme dont il doit percer le secret pour espérer sauver ce qu’il a de plus cher. La vérité se cache au-delà de la peur...

Cette fois, ce n’est plus l’interprète du célébrissime Harry Potter qui contrôle les forces surnaturelles. Il doit faire face au fantôme d’une mystérieuse femme en noir et à ses propres terreurs…

FOCUS SUR DANIEL RADCLIFFE :
UN HOMME AU CŒUR DU CAUCHEMAR

 Pour le rôle du personnage central, Arthur Kipps, le réalisateur James Watkins (découvert en 2008 avec la sensation « Eden Lake ») cherchait un jeune acteur talentueux, capable d’apporter une certaine mélancolie et une vulnérabilité au personnage. Selon lui, Daniel Radcliffe, était un choix parfait.


• Entretien entre James Watkins et Daniel Radcliffe :

              -  James Watkins : « J’ai rencontré Daniel et nous avons beaucoup discuté. Nous avions la même vision du personnage. En tant qu’acteur, c’était un rôle très riche qui lui permettait de s’aventurer sur un terrain plus sombre. »

              -  Daniel Radcliffe : « Je suis vraiment fier de ce que j’ai accompli avec Harry Potter mais je dois désormais prouver davantage en tant qu’acteur et cela passait obligatoirement par un projet intéressant. Arthur est un personnage complexe et passionnant embarqué dans une histoire très forte. J’ai beaucoup de chance d’avoir pu l’interpréter. »

                Le comédien poursuit : « L’opportunité de jouer dans ce récit fantastique de l’époque victorienne était trop alléchante. Lorsque j’ai rencontré James, il a cité Kubrick en disant que « tous les films qui traitaient du surnaturel étaient profondément rassurants puisqu’ils induisaient une vie après la mort ». Dans le film, mon personnage a perdu sa femme, et en se rendant à ce manoir, il aperçoit le fantôme d’une dame décédée. S’il reste sur place, c’est un peu parce qu’il a le désir secret de savoir si sa femme se trouve dans un monde meilleur. »

               -  James Watkins intervient : « Daniel Radcliffe apporte la maturité que j’espérais au personnage d’Arthur Kipps. Il est extrêmement consciencieux dans son travail. Il m’a fait confiance et m’a laissé le diriger de différentes façons. Je pense qu’il a trouvé des choses enfouies en lui et découvert des aspects de sa personnalité qu’il a pu exploiter en tant qu’acteur. Dans ce rôle, Daniel se réinvente. C’est un grand acteur en devenir. Je crois que les gens seront surpris de tout ce qu’il offre ici. »

               - La scénariste (Jane Goldman) intervient : « Le public sera étonné par la maturité et la sensibilité que Daniel dégage dans le rôle d’Arthur Kipps. Je ne crois pas que l’on puisse trouver meilleur acteur pour ce film. Comme l’a dit Daniel dans une interview, il ne s’agit pas juste d’horreur gratuite. Le film aborde le chagrin, le deuil et ses conséquences. Il a raison. Daniel a complètement cerné son personnage et il a compris l’essence du film. »

• Daniel Radcliffe, nouvel ambassadeur de la « Hammer » :

« Hammer » : le mythique studio de productions de films d’horreur marque son grand retour avec LA DAME EN NOIR et Daniel Radcliffe succède à des acteurs prestigieux tels que Christopher Lee (Dracula) ou Peter Cushing (Frankenstein). « Hammer » est un nom qui martèle les esprits des cinéphiles avertis et Daniel Radcliffe a su intégrer cet héritage dans son interprétation.

FOCUS SUR DANIEL RADCLIFFE :

RETOUR SUR UN PARCOURS FANTASTIQUE

 Daniel Radcliffe a 5 ans lorsqu'on le retient pour jouer le rôle de David Copperfield dans l'adaptation télévisée du roman éponyme pour la BBC.

            • En 2000, alors qu'il est âgé de 11 ans, Daniel Radcliffe passe une audition pour interpréter le rôle d'Harry Potter. Il  jouera dans les huit opus des aventures du jeune sorcier.

• En 2001, Daniel Radcliffe fait sa première apparition au grand écran dans le film « Le tailleur de Panama » de John Boorman aux cotés de Pierce Brosnan et Jamie Lee Curtis.

• En 2007, Daniel Radcliffe monte pour la première fois sur les planches pour jouer le rôle principal de la pièce « Equus » à Londres puis à Broadway en 2008. La pièce est une occasion de montrer l'étendue de son talent surtout dans des scènes difficiles jouées nu.

• Toujours en 2007, l'acteur joue dans le téléfilm « Mon fils Jack » et interprète le rôle de Jack Kipling, le fils de Rudyard Kipling, pendant la première Guerre Mondiale. Daniel Radcliffe est également au casting de « December boys » de Rod Hardy aux cotés de Teresa Palmer.

• Fan des Simpson, l’acteur prête sa voix au personnage d’un sombre vampire prénommé Edmund dans un épisode spécial Halloween intitulé « Tweenlight » en 2010.

• En 2011, Daniel Radcliffe fait ses débuts dans une comédie musicale à Broadway. Il interprète le rôle de J. Pierrepont Finch dans « How to Succeed in Business Without Really Trying » qui lui a valu d’être nommé au Grammy Award du meilleur soliste. Il a aussi été élu Entertainer of the Year par la célèbre publication américaineEntertainment Weekly, qui le décrit comme « l’artiste le plus talentueux et le plus original » de 2011.

 

FOCUS SUR DANIEL RADCLIFFE :

SES RÉVÉLATIONS LORS DE SA CONFÉRENCE DE PRESSE PARISIENNE

 Daniel Radcliffe a interrogé certains de ses amis proches qui avaient souffert de dépression pour préparer son rôle. L’acteur fût marqué par l’état d’épuisement physique total qu’accompagne la dépression.

            • L’acteur adorerait tourner dans des comédies et cite Will Ferrell, Paul Rudd et Steve Carell. Il avoue aussi ne regarder que des comédies chez lui.

• Le garçon qui joue le fils du personnage de Daniel Radcliffe dans LA DAME EN NOIR est son filleul dans la vraie vie.

• Daniel Radcliffe a hâte de revoir l’acteur Adrian Rawlins. En effet ce dernier joue le rôle du père d’Harry Potter dans la saga éponyme et a lui-même interprétait le rôle d’Arthur Kipps dans la version télévisée de LA DAME EN NOIR en 1989.

 • Daniel Radcliffe a vu son premier Dracula produit par la Hammer à l’école, en classe.

Et sinon ?

Bonne surprise pour "La dame en noir", ce film tient plutôt ses promesses. Je n'irai pas à dire que j'ai eu peur tout le long mais il y a un moment du film ou toute la seule a poussé un petit cri, d'ailleurs tout le monde en a ri juste après pour la petite anecdote. Donc tout ça pour vous dire que l'histoire est pas mal, la réalisation est pas mal, les personnages sont pas mal et que donc globalement c'était ..... pas mal !

Posté par tititropfolle à 09:00 - Fantastique - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

  • Je l'ai vu hier soir sur le plateau du Grand Journal de Canal plus, pour la promo du film. Il a l'air bien sympa le garçon. So British !

    Posté par Chonchon, 06 mars 2012 à 10:44

Poster un commentaire